La transition énergétique : une question d’avenir à aborder sans tarder…

Pour entrer dans une nouvelle ère écologique et réussir le passage d’une économie fondée en large partie sur un pétrole bon marché à une économie s’appuyant sur un mix énergétique de qualité, il faut imaginer un autre système : des énergies renouvelables à faible bilan carbone mais aussi une meilleure efficacité de la chaîne de production et du mode de consommation de l’énergie.

Comment trouver cette nouvelle organisation ? En stimulant la recherche, oui bien sûr. Mais ça ne suffira pas : il faut stimuler et démocratiser les débats portant sur la transition énergétique : tous les acteurs doivent y être associés.

Engager un débat qui sera mené par un comité de pilotage composé de 5 personnalités, dont 2 sont issues de la filière nucléaire, n’est pas un obstacle à la progression du débat. Au contraire, d’autres personnalités, issues des ONG font partie de ce comité de pilotage. La présence de Bruno Rebelle, ancien Directeur de Greenpeace et spécialiste du développement durable, sera décisive dans l’avancée de ce projet.

Plus encore que dans n’importe quel autre domaine, les politiques publiques liées à l’environnement ont besoin de créativité et d’innovation. Pour aboutir à des solutions innovantes, le débat doit être ouvert, nourri, et élargi à tous les points de vue. C’est une condition d’efficacité de l’action publique et c’est le premier pas vers la transition énergétique dont nous avons besoin…