Chères adhérentes, chers adhérents, chères amies, chers amis,

Comme vous le savez, L’avenir n’attend pas est une association dont les membres s’engagent à œuvrer pour le bien commun, au nom de l’intérêt général.

Ce qui nous rassemble, depuis 2012, date de la création de L’avenir n’attend pas, est toujours d’acualité en 2021.

Nous sommes tout d’abord convaincus que la puissance publique (Etat, collectivités locales, entités publiques) a un rôle important à jouer dans l’amélioration du fonctionnement de notre économie et pour la lutte contre les inégalités, mais nous pensons aussi qu’il faut en réformer les modalités d’intervention. Le service public doit être repensé, pour être plus efficace, plus transparent et plus innovant.

Nous pensons également que l’exercice du pouvoir doit changer dans notre pays : trop vertical, trop centralisé, pas assez démocratique et parfois injuste, pas assez ouvert aux expériences locales réussies. La France souffre de ses rigidités et de la complexité de son organisation administrative et institutionnelle.

La méthode de l’innovation sociale, qui se propose de réformer les processus de décisions, est une ouverture aux associations, aux syndicats, aux acteurs économiques et aux citoyens qui sont, souvent, les meilleurs experts de leur vie.

Nous croyons enfin que les pouvoirs publics doivent s’investir d’urgence dans trois domaines d’actions prioritaires :

L’enfance et la jeunesse, parce qu’un euro investi dans la santé, l’éducation et le bien-être d’un individu entre 0 et 10 ans, c’est 100 euros d’économisés à l’âge adulte ;
La réforme écologique, c’est-à-dire une réorientation des politiques publiques vers une transition écologique efficace, innovante et équitable, c’est-à-dire qui protège et ne laisse personne de côté ;
La justice sociale, qui suppose d’adopter des mesures concrètes de lutte contre les ghettos sociaux, culturels et urbains, pour une justice sociale, fiscale et en faveur de l’égalité femmes-hommes.

Avec une équipe renouvelée et élargie, fruit de mon expérience locale, à Montrouge, mais également nationale, j’ai décidé de relancer le travail entrepris en 2012. La crise que nous traversons réclame une mobilisation sans précédent des forces vives de la nation. Chacun peut y contribuer et œuvrer à la reconstruction du pays.

C’est pourquoi nous nous donnons un objectif : repenser, selon un processus d’innovation démocratique et sociale, les piliers d’un nouveau projet de société pour une France tournée vers l’écologie, républicaine, forte, et solidaire.

La période que nous traversons renforce notre détermination, parce que nous ne pouvons pas nous résigner à subir les effets de la crise systémique issue de la Covid-19.
« Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêvez de faire, faites-la. L’audace a du génie, de la puissance et de la magie. Commencez dès maintenant » (Goethe).

Nous avons besoin de vous. Nous vous proposons de vous associer aux premières réflexions.

Nous avons décidé de prioriser notre travail en commençant par une question importante :

Répondre au sondage (30 secondes)

« Pour reconstruire le lien de confiance entre citoyens et politique, et augmenter le taux de participation aux élections, quelles seraient, selon vous, les trois actions à mener en priorité? »

N’hésitez pas à contribuer à notre association et à rejoindre notre mouvement d’idées, où que vous soyez et quel que soit votre engagement par ailleurs.

Cette newsletter sera désormais régulière.

Rejoignez-nous pour contribuer à notre mouvement d’idées.

Je me réjouis de vous retrouver pour faire avancer l’intelligence collective pour
la France.

A très bientôt,